jeudi 19 janvier 2023

Résumé de la manche 01 du GT NSR 2023

Hello les Sloteurs !

Ce Dimanche 15 Janvier a eu lieu la première manche de la saison 2023 du championnat GT NSR.

Reprise des hostilités sur la piste du Club : c’est parti pour une nouvelle saison !

Mais au préalable…le champion 2022 a reçu son trophée 😊


Les participants :

Cédric : Aston Martin V12 Vantage GT3 #55 NSR

Christian B. : Corvette C7.R #74 NSR

Claudio : Corvette C7.R « Red/Gold » #63 NSR

Jean-Claude : Corvette C6.R « startpeople » #6 NSR

Jonathan : McLaren 720S GT3 #22 NSR

Laurent : BMW M6 GT3 #19 SideWays sur châssis 3D ProSpeed

Marc : Lamborghini Huracan GT3 #27 SideWays sur chassis 3D ProSpeed

Maxime : Nissan GT-R NISMO GT3 #23 Slot.it sur chassis 3D ProSpeed

Sébastien : Mercedes AMG GT3 « SNAKE » #18 NSR

Pascal : Bentley Continental GT3 #85 Scalextric sur chassis 3D ProSpeed

Peter B. : Mercedes AMG GT3 « REPSOL » #07 NSR

Uwe : Corvette C7.R « WHELEN » #31 NSR


Nous démarrons 2023 comme nous avions terminés 2022, c’est-à-dire avec une grille bien remplie : 12 partants malgré des absences notables (comme Alexandre – blessé – ou encore Jorg).

Magnifique plateau avec des modèles que l’on avait plus vu depuis un moment (Bentley Continental et BMW M6 notamment) et un « revenant » : Jean-Claude ! JC n’était plus venu depuis fort longtemps et n’avait encore jamais roulé sur notre circuit depuis que le tracé a été modifié fin 2016 ! Cela faisait grand plaisir de le revoir 😉


Les essais libres :

Toujours appréciés par les pilotes pour sonder les performances du jour, les essais libres permettent de dégager une première tendance. On notera que le nouveau système de rotation toutes les 5 minutes, mis en place depuis mi-2022, est vraiment un plus pour que tout le monde puisse s’entraîner dans de bonnes conditions.


Les qualifs :

On peut clairement découper les résultats des qualifs en 5 groupes distincts. En remontant les chronos, cela donne : Peter/JC (6s8/6s9), Uwe/Pascal (6s6), Cédric/Christian (6s4), Marc/Maxime (6s3) et pour finir un dernier pack de 4 pilotes qui tapent tous du 6s1 et qui se tiennent en 0s040 ! Mais le poleman s’appelle Jonathan avec 2 petits millièmes d’avance sur Claudio ! On notera aussi que Maxime, classé AM, est monté dans le top 5 de ces qualifications !


Les courses :

Et voilà, la saison 2023 est lancée !

Peter B. termine à nouveau dernier, mais l’opposition était rude ! Il fait tout de même 5 tours de plus qu’en Décembre.

Pour son come-back et pour quelqu’un qui n’apprécie pas particulièrement le Ninco, JC réalise une performance plutôt solide ! Avant-dernier, certes, mais il termine devant un habitué (Peter) et à seulement 6 tours du top 10 !

Cédric et Pascal terminent avec le même nombre de tours (238), mais c’est Pascal qui tire son épingle du jeu et passe devant Cédric pour 2s442 ! Ce dernier à connu une journée particulièrement difficile (-7 tours par rapport à la finale 2022) et les changements de poignée entre les courses n’étaient vraiment pas judicieux !

Uwe termine huitième, à un petit tour de la septième place, tout en faisant mieux qu’à la dernière course (+2 tours). Il faut souligner son fair-play, car il a tendance à faciliter les dépassements des pilotes de pointe…même si rien ne l’y oblige !

Christian commence tout doucement à se montrer alors qu’il ne vient que très ponctuellement. Il fait lui aussi mieux qu’en Décembre (+5 tours) et il était même à deux doigts de gagner une de ses quatre courses !

Ensuite on retrouve Maxime à la sixième place…premier en AM tout en faisant mieux qu’à la finale 2022 (+5 tours) ! Avec moins de sorties où serait-il ?

Marc rentre dans le top 5, ce qui est plutôt un bon résultat si on tient compte de son après-midi : poussé hors-piste à deux reprises, plusieurs autres sorties, problèmes techniques et lui-même très fatigué…pas étonnant qu’il fasse moins bien qu’à la dernière course (-5 tours).

Ensuite, on retrouve notre pack de quatre pilotes qui s’étaient déjà illustrés lors des qualifs !

Belle baston pour la troisième place entre Laurent et Claudio. Mais c’est Claudio qui accède au podium et malgré quelques sorties, il fait mieux qu’en Décembre (+2 tours)…mais les sorties de piste deviennent rédhibitoires ! Laurent avait de son côté une voiture stable mais qui manquait de rythme : avec les furieux devant, tourner en 6s3-6s5 régulier n’est malheureusement plus assez rapide…curieusement, en course, la BMW M6 n’a pas réédité sa performance chronométrique des qualifs. Il parcourt tout de même 1 tour de plus par rapport à la dernière course.

Sébastien a vécu la situation inverse de la finale 2022 : il a terminé ses quatre courses avant Jonathan. Il a été extrêmement performant et rajoute 3 tours à son résultat de Décembre. Il a cependant dû faire toutes ses courses à la file…au contraire du champion 2022 qui a eu une pause salvatrice : deux courses dès le début puis deux courses à la fin. Seb devrait cependant se refaire dès la prochaine manche !

Jonathan l’emporte à nouveau, mais cette fois la performance est incontestable avec une McLaren 720S GT3 réglée « aux petits oignons » : pole, meilleur tour en course et victoire avec 270 tours…soit 4 tours de plus qu’à la dernière course de 2022 ! Incroyable ! Sebastien était l’ancien détenteur du record du nombre de tours parcouru avec 267 tours (depuis que la piste a été agrandi fin 2016).

On notera que tous les pilotes ont fait mieux qu’à la manche finale 2022…sauf Cédric et Marc qui ont eu des problèmes techniques. Il est aussi important de souligner que la Mercedes et la McLaren sont restées dans leurs boites respectives, sans subir la moindre modification depuis Décembre !


Classement final de la manche 1 :

Jonathan s’impose à nouveau devant Sébastien et c’est Claudio qui grimpe sur la troisième marche du podium. Maxime remporte une deuxième fois d’affilé la catégorie AM tout en s’intercalant parmi des pilotes PRO. Bravo !


Classement du championnat GT NSR 2023 :

Première course « canon » pour Jonathan et Sébastien qui ont laissés leurs adversaires sur place…mais la manche 2, programmée le Samedi 25 Mars à Moyeuvre-Grande, devrait plutôt être à l’avantage de Sébastien et pourrait fortement rebattre les cartes dans le reste du peloton (on pense notamment à Alexandre ou à Christian) !


Prochaine course : F1 Policar le Dimanche 26 Février au Club et selon le règlement mis à jour (pneus arrières G25 et ouverture à de nouveaux modèles selon tableau d’homologation).


Et pour conclure, voici le calendrier prévisionnel 2023 :


Bonne fin de semaine !

J.K. 

jeudi 5 janvier 2023

Essais à la gomme…F1 Policar 1969-1983

Bonjour Amis Sloteurs !

Comme vous avez déjà pu le constater, je suis assez fan des petites F1 Policar 😉


Jusqu’à présent, nous avions déterminé un règlement qui ne fonctionne pas trop mal (mais qui ne fait pas forcément l’unanimité non plus…) et dont les lignes directrices sont les suivantes :

- Une largeur maximale du train avant de 56mm

- Une largeur maximale du train arrière de 62mm

- Un empattement compris entre 75mm minimum et 80mm maximum

- Un poids total compris entre 47 grammes minimum et 55 grammes maximum

- Des jantes arrières Policar F1 16x11.7 « Early 70’s » sur lesquelles sont montés des pneus SideWays PS1SW Soft 20x11

- Une homologation des modèles de 1969 à 1975, mais toute F1 à partir de 1974 doit avoir une boîte à air « haute » sur le moteur

- Bien évidemment, elles doivent toutes utiliser la même mécanique Policar, soit sur un châssis d’origine, soit sur un châssis en impression 3D (châssis en métal interdits).

Le but initial était d’être le plus proche possible des caractéristiques des 4 modèles disponibles chez Policar : la Lotus 72, la March 701, la Ferrari 312B2 et la BRM P160.


Ce règlement se révèle toutefois assez « limitatif », car il élimine d’office des modèles un peu plus « modernes », comme par exemple la McLaren M23 1976 disponible chez Scalextric ou toutes les « Wing Car » (ces F1 à effet de sol de 1977 à 1982)…alors même que Policar va en commercialiser une, en l’occurrence la Ferrari 126C2 de 1982 !



J’en rajouterais même une couche en précisant qu’il existe déjà d’autres « Wing Car » chez Fly (Lotus 78 et Williams FW07) et chez SRC (Ferrari 312T4 et Renault RS10)…mais que ces F1 sont un peu plus larges et un peu plus longues (en particulier au niveau de l’empattement) que les critères mentionnés précédemment.

De plus, pour ne pas nous simplifier la vie, Policar sort de plus en plus de modèles ayant courus à partir de 1972 avec des jantes arrières de 13.8’’…qu’il faut donc obligatoirement remplacer par des jantes de 16’’ dans notre règlement actuel ! Cela concerne déjà deux Lotus 72 et une Ferrari 312B2.

Voici des images pour comparer les roues arrières entre la Ferrari 312B2 de 1971 au-dessus et la version 1972 en-dessous :



Et là, un comparatif direct entre les jantes en alu de 16’’ à gauche et les jantes en alu de 13.8’’ à droite :


Donc, j’aimerai déterminer s’il est possible de faire cohabiter tous ces modèles ensemble mais en changeant le minimum de pièces, tout en utilisant la gamme de pneus disponible chez Policar/Slot.it !



[A] Pour faire des essais concrets, j’ai d’abord comparé trois autos :

1_la Lotus 72E dans la configuration actuelle de notre règlement, à savoir : jantes F1 70’s « Early » de 16’’ avec pneus SideWays Soft 20x11 PS1SW. Elle nous servira de point de repère par rapport aux deux autres.

Pour rappel, dans cette configuration : temps moyens en 6s7XX-6s8XX et meilleurs chronos absolus en 6s6XX voire même 6s5XX.

2_la McLaren M23 SRC dans une configuration « intermédiaire », c’est-à-dire en conservant les jantes F1 « Early 70’s » de 16’’ mais en installant des pneus Policar PPT1219F22 à la place des SideWays.

3_la Hesketh 308D FLY remise en configuration « 1976 », c’est-à-dire en retirant la boîte à air sur le moteur et en installant des jantes F1 « Late 70’s/Monoposto » de 13.8’’ avec des pneus Policar PPT1224G25.


Et voici les résultats :



[B] Après deux sessions dans ces configurations, j’ai découvert deux choses importantes :

1°) la gomme G25 remplace la gomme F22 et est conçue spécifiquement pour les pistes Policar et Ninco !

2°) Policar propose également cette gomme G25 pour leurs jantes F1 de 16’’ sous la référence PPT1310G25 ! Malheureusement, petite déception lors de la réception de ces pneus : ils sont très épais et moins larges que la jante…les essais en piste se révèleront également décevant ! Donc pour les remplacer, j’ai acheté des pneus Slot.it PT1172G25 en taille 20x11, c’est-à-dire la même taille que les SideWays que nous utilisions jusque-là, mais en gomme G25.

J’ai donc refait des tests avec la Lotus 72E Policar et la McLaren M23 SRC équipées de ces nouveaux pneus G25 (d’abord avec les Policar PPT1310G25 – une session – puis avec les Slot.it PT1172G25 – deux sessions).


Mais j’ai surtout assemblé exprès une nouvelle série de F1 : une McLaren M23 (1976) Scalextric, une March 761 (1976) FLY, une Lotus 78 (1977) FLY, une Ferrari 312T4 (1979) SRC, une Williams FW07 (1979) FLY et une Williams FW08C (1983) FLY !


Ces essais devaient être le plus représentatif possible, il a donc fallu multiplier les modèles afin de récupérer un maximum de données !


Et voilà les résultats :


Avec ces trois sessions (et notamment la dernière du 4 Janvier), j’ai visiblement démontré qu’il est tout à fait possible de mélanger les différents modèles/groupes de F1 dans la mesure où toutes les autos sont équipées de pneus G25 ! Autre avantage de cette gomme : elle s’use nettement moins rapidement !

Notez toutefois que :

a) le tableau relève uniquement les meilleurs chronos, mais les moyennes se situent entre 6s650 et 6s800.

b) malgré tous mes efforts pour lisser les performances de l’ensemble des groupes, je ne peux bien évidemment rien faire contre d’éventuels moteurs ou transmissions « défaillants » ou pour des modèles qui sont par conception « moins performants », mais ces problèmes, nous les avons dans toutes les catégories !


L’objectif étant que chacun puisse enfin trouver son compte dans cette catégorie tout en mixant un plateau très varié qui s’approcherait de ce qui se fait à l’échelle 1 en « FIA Masters Historic Formula One Championship », donc avec un choix encore plus large de modèles, mais qui seraient dorénavant homologués selon le tableau ci-dessous :



En conclusion :

-          La configuration utilisée jusque-là resterait d’actualité dans le Groupe A (1969-1974) :

o   Jantes arrières Policar 16x11.7 PW16011724P/A mais avec des pneus Slot.it PT1172G25

o   Largeur maximale du train avant de 56mm

o   Largeur maximale du train arrière de 62mm

-          Création d’un Groupe B (1972-1978) :

o   Jantes arrières Policar 13.8x13.5 PW13813519P/A avec pneus F1 Policar PPT1224G25

o   Largeur maximale du train avant de 60mm

o   Largeur maximale du train arrière de 65mm

-          Et d’un Groupe C (« Wing Car » 1977-1982 + F1 1983) :

o   Jantes arrières Policar 13.8x13.5 PW13813519P/A avec pneus F1 Policar PPT1224G25

o   Largeur maximale du train avant de 65mm

o   Largeur maximale du train arrière de 69mm

-          Il n’y aurait plus de limitation concernant l’empattement, le poids total ou le modèle de boîte à air

Toutes les autos rouleraient donc ensemble et il y aurait un classement général ainsi qu’un classement par groupes. Donc, pour ceux qui ne souhaitent pas investir davantage, pas de souci, vous pourrez continuer à rouler ce que vous avez déjà, mais il faudra cependant impérativement changer les pneus arrières !


Ci-dessous, les deux types de roues arrières qui seraient homologuées. Donc soit, à gauche, jante Policar 13.8x13.5 PW13813519A avec pneu Policar PPT1224G25 pour les F1 des Groupes B et C soit, à droite, jante Policar 16x11.7 PW16011724A avec pneu Slot.it PT1172G25 pour les F1 du Groupe A :




Vous en pensez quoi ? Comme on est dans un Club, il va y avoir un vote et la majorité l’emportera !

Il y a deux possibilités :

[1] soit on ne change rien et on conserve le règlement tel qu’il est actuellement

[2] soit on passe au règlement mis à jour selon le tableau d’homologation présenté ci-dessus dès la prochaine manche


Notez que si c’est l’option [2] qui est choisie, d’ici la prochaine course en Février, la Ferrari 126C2 Policar « devrait » être sortie et je m’engage à « redistribuer » des modèles des groupes A, B et C prêts à courir à d’autres pilotes afin de diversifier la grille (je ne garderai qu’une seule F1 de chaque groupe, ce qui en laisserait 7 préparées et disponibles). De plus, je pourrai également fournir les nouveaux pneus arrières pour les F1 du Groupe A si besoin.


Bonne fin de semaine !

J.K.